Les miniatures présentées ici explorent les limites de l’intime en tentant de montrer comment une représentation a priori anecdotique peut prétendre à une certaine universalité.

J’ai travaillé à partir de portraits, tels qu’on peut en trouver dans tous nos albums de photos de famille. Ils n’ont, normalement, qu’un intérêt limité et sont destinés aux proches. Mais…

…par le choix des sujets et des formats, par la maîtrise du flou et des couleurs, je mets en place un mécanisme d’appropriation qui les font déborder de la sphère privée et leur donne une portée beaucoup plus large.

Ma proposition est celle d’une intimité partagée qui nous renvoie a une sensibilité à la fois personnelle et collective. À quelque chose de tendre et de paradoxal.

Scènes de la vie ordinaire. Moments précieux comme des miniatures.